VIGNES OUBLIEES ROUGE AUTOUR DU CINSAULT 2020

VIGNES OUBLIEES
ROUGE
AOP COTEAUX DU LANGUEDOC
2020
BOUTEILLE 0.75 L
14.5% vol

Stock : 14

12,50 €

Casks

Le domaineVIGNES OUBLIEES

LES VIGNES OUBLIEES - Jean-Baptiste Granier - TERRASSES DU LARZAC

Incontournable, c'est une vraie pépite du Languedoc, qui tutoie les plus grands !

Il y a quelques années, Jean-Baptiste Granier a démarré le projet avec Olivier Jullien comme mentor et soutien (premières vinifications faites au Mas Jullien car Jean-Baptiste n’avait rien pour le faire !) Ce projet est né d’une envie de sauvegarder, conserver et faire fructifier des vieilles parcelles de vignes sur la commune de St Privat qui étaient à l’abandon et destinées à l’arrachage. (D’où le nom « Les Vignes Oubliées)

Les parcelles sont en altitude (entre 300 et 400m) , ce qui donne à l’assemblage Grenache, Syrah, Carignan (élevé 12 mois en Demi muids), une belle fraîcheur qui souligne un profil de fruits rouges et d’épices.  Les tanins sont fins et arrondis, ce qui rend la cuvée buvable assez rapidement. (Pour avoir goûté des vieux millésimes, 10 ans de garde facilement).

La RVF 1*/3 : "Jean-Baptiste Granier,a démarré le projet avec Olivier Jullien. La démarche est singulière autant que méritoire : elle est née du désir de conserver de vieilles parcelles sur la commune de Saint-Privat"

Bettane + Dessauve 3*/5 : Une poignée des meilleurs vignerons du Languedoc, hélas trop peu, redécouvrent les vertus du cinsault, un vieux cépage dont on a fait des citernes de rosés, au demeurant parfois bons. Vinifié en rouge, c’est assurément le vin de soif par excellence et sa buvabilité hors pair peut se conjuguer, quand il est bien traité, à une profondeur étonnante. Jean-Baptiste Granier en fait l’une des versions les plus excitantes, cultivant en virtuose une petite dizaine d’hectares depuis ses débuts en 2007, propulsé par un certain Olivier Jullien. Finale délicieuse, florale, sur les fruits rouges, la réglisse : la similitude de sensations tactiles avec les grands pinots noirs de Bourgogne est évidente. Il a tout d’un grand, sauf le prix. La grande cuvée, en terrasses-du-larzac, n’est tombée dans aucun des pièges classiques, surmaturité et surextraction, elle est en route vers les modèles du genre.

Bottle

La cuvée VIGNES OUBLIEES

LES VIGNES OUBLIEES - Jean-Baptiste Granier - TERRASSES DU LARZAC

Incontournable, c'est une vraie pépite du Languedoc, qui tutoie les plus grands !

Il y a quelques années, Jean-Baptiste Granier a démarré le projet avec Olivier Jullien comme mentor et soutien (premières vinifications faites au Mas Jullien car Jean-Baptiste n’avait rien pour le faire !) Ce projet est né d’une envie de sauvegarder, conserver et faire fructifier des vieilles parcelles de vignes sur la commune de St Privat qui étaient à l’abandon et destinées à l’arrachage. (D’où le nom « Les Vignes Oubliées)

Les parcelles sont en altitude (entre 300 et 400m) , ce qui donne à l’assemblage Grenache, Syrah, Carignan (élevé 12 mois en Demi muids), une belle fraîcheur qui souligne un profil de fruits rouges et d’épices.  Les tanins sont fins et arrondis, ce qui rend la cuvée buvable assez rapidement. (Pour avoir goûté des vieux millésimes, 10 ans de garde facilement).

La RVF 1*/3 : "Jean-Baptiste Granier,a démarré le projet avec Olivier Jullien. La démarche est singulière autant que méritoire : elle est née du désir de conserver de vieilles parcelles sur la commune de Saint-Privat"

Bettane + Dessauve 3*/5 : Une poignée des meilleurs vignerons du Languedoc, hélas trop peu, redécouvrent les vertus du cinsault, un vieux cépage dont on a fait des citernes de rosés, au demeurant parfois bons. Vinifié en rouge, c’est assurément le vin de soif par excellence et sa buvabilité hors pair peut se conjuguer, quand il est bien traité, à une profondeur étonnante. Jean-Baptiste Granier en fait l’une des versions les plus excitantes, cultivant en virtuose une petite dizaine d’hectares depuis ses débuts en 2007, propulsé par un certain Olivier Jullien. Finale délicieuse, florale, sur les fruits rouges, la réglisse : la similitude de sensations tactiles avec les grands pinots noirs de Bourgogne est évidente. Il a tout d’un grand, sauf le prix. La grande cuvée, en terrasses-du-larzac, n’est tombée dans aucun des pièges classiques, surmaturité et surextraction, elle est en route vers les modèles du genre.

Newsletter

Newsletter

Inscrivez-vous et profitez de nos offres...